Qu'est-ce que l'épuisement ?

Blog 19/01/2024

Vous avez dû remarquer à quel point nos rythmes de vie peuvent être effrénés. La société dans laquelle nous évoluons est en mouvement perpétuel, nous sommes sur-sollicités, ce qui nous amène à nous adapter encore et encore. Le risque d'épuisement est de plus en plus dans le champs des possibles. L'enjeu est alors de maintenir la vitalité des individus.

L'épuisement : qu'est-ce qui s'épuise ?

énergie vitale

L'épuisement est un état de fatigue général où les ressources de notre organisme sont diminuées; à la fois physiques, mentales, émotionnelles ou intellectuelles.

C'est notre énergie vitale qui s'épuise : notre organisme se vide peu à peu de sa vitalité et n'est plus en mesure de fonctionner correctement. Les capacités s'appauvrissent : pour bouger, réfléchir, mémoriser, se concentrer, ressentir de la joie, communiquer, faire les bons choix ..

Comment s'installe le processus d'épuisement ?

Une histoire de dépenses et de gains

Le processus d'épuisement s'installe quand les dépenses d'énergie sont supérieures aux ressources d'énergie, sur une certaine période. Il y a alors déséquilibre.

Au départ, il y a un état d'équilibre entre les dépenses et les gains; aucun signaux d'alertes ne sont observés. Puis peu à peu, si les dépenses sont supérieures à la capacité de l'individu de se régénérer, on va observer des premiers signaux d'alerte.

Plus le processus d'épuisement va se poursuivre, plus les signaux d'alertes vont être élevés et atteindre un niveau pathologique, on pourra alors parler de "burn-out" (le terme pouvant être utilisé par les médecins).

Exemple du téléphone : Les dépenses du téléphone seront réalisées lors des différentes utilisations que nous avons : appels, sms, gps, visios, recherches internet, utilisations des différentes applications ...

Les gains/ressources quant à elles, correspondent aux recharges de notre téléphone (sur une prise secteur par exemple).

Hors, si nous utilisons davantage notre téléphone que nous le rechargeons, l'appareil va commencer à avoir des bugs (1ers signaux d'alertes). Puis il finira par s'éteindre complètement (signaux d'alertes élevés).

Pourquoi en arrive-t-on à l'épuisement ?

Le déficit de fatigue n'arrive pas par hasard. Les 2 principales raisons sont les suivantes :

  1. Les transitions de vie

Toute situation personnelle ou professionnelle qui entraîne des changements dans notre quotidien nous fera dépenser davantage d'énergie. En effet, nos capacités d'adaptation, lors de transitions, sont mises à rude épreuve; nous dépensons ainsi plus d'énergie.

Voici des exemples : un déménagement, l'arrivée d'un enfant, toute personne aidante, un mariage, des travaux, une période de chômage, une reconversion professionnelle, un stage, un changement en horaire de nuit, une rupture/ un divorce, un changement de travail, une reprise de travail après une période de chômage ... la liste est non exhaustive et nous y sommes confronté à de nombreuses reprises au cours de notre vie.

  1. Les situations de stress

Il peut y avoir des transitions de vie qui sont soient stressantes ou non stressantes. On parlera ici tout simplement de situations de stress que nous pouvons rencontrer à la fois dans notre quotidien personnel et/ou professionnel. De la même manière que pour les transitions de vie, les situations de stress, cumulées, nous amènent à dépenser plus que notre capacité à nous régénérer.

Exemples : un enfant malade, l'attente d'un diagnostic médical, un turn-over dans l'équipe, une situation de harcèlement, un accident de voiture, des difficultés de communication avec son/sa conjoint, un dégât des eaux, des conflits dans l'équipe, des tensions avec son responsable, la peur de perdre son travail, une surcharge de travail ... ici aussi la liste est non-exhaustive.

Comment sortir de l'épuisement ?

Avec la Méthode S.T.O.P Epuisement®, créée à Shem's, le Centre de Prévention de l'épuisement à Nantes, 2 grands axes sont concrètement proposés.

Le 1er axe consiste à développer ses capacités de régénération grâce aux 7 piliers de la méthode : le sommeil, l'eau, l'alimentation, le sommeil, le repos, le mouvement, la lumière.

Le 2nd axe consiste à limiter les dépenses d'énergie en travaillant sur sa communication interpersonnelle ou en optimisant son organisation/gestion du temps par exemple.

Etre accompagné.e en prévention de l'épuisement

Un Bilan en prévention d'épuisement est tout d'abord nécessaire pour faire un état des lieux et identifier vos indicateurs d'alertes, vous situez sur une échelle de graduation et identifier vos leviers d'actions. Pour en savoir plus, contactez-moi par e-mail ou téléphone pour une prise de contact en direct.

A partir du bilan, si vous souhaitez aller plus loin, un accompagnement et/ou une formation pourront vous être proposé pour retrouver votre pleine vitalité.

L'épuisement est un processus dont nous sommes toutes et tous responsables dans notre capacité à agir et à nous prémunir.